Mortelle traversée

Hauteur : environ 25 cm

VUE MACROSCOPIQUE :

Cette sculpture est formée de deux parties bien distinctes qui s’imbriquent l’une dans l’autre.

C’est la découverte d’une vieille racine qui a été l’élément déclencheur de cette œuvre: à mesure que je nettoyais celle ci, une forme de «vague» prenant forme, je décidais de la façonner plus clairement.

Puis, m’inspirant des formes de la vague en bois sculptée, j’ai modelé une vague en pâte autodurcissante, l’ai recouverte de mosaïque, utilisant toute sorte de matériaux: pâtes de verre, miroirs, éclats de verre, émaux de Briare…

La vague en mosaïque soutient, s’insinue et accompagne les mouvements de la vague en bois sculptée…

VUE MICROSCOPIQUE : (ou presque!)

Lorsque je travaille, j’écoute très souvent la radio…

C’est ainsi que, sculptant la vague en bois, j’entendis l’information, qu’une fois encore, des migrants avaient fait naufrage en Méditerranée. Cette grande bleue si proche, synonyme de vacances, de bonheur et de joie, celle là même qui m’avait inspirée tant de mosaïques, était à nouveau le siège d’un drame humain!

3500 en 2014, 3771 en 2015 et plus de 5000 en 2016:voici les nombres de morts de migrants en Méditerranée, chiffres de l’ONU.

Cette vague est un (modeste) hommage à tous ces gens: hommes, femmes, enfants obligés de quitter leurs foyer et qui trouvent la mort comme issue.

Je vous invite à vous approcher et regardez plus attentivement la sculpture en bois, peut être entendrez vous leurs plaintes.

el.mosaïk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.